Dr. Jean-François HENRY - Chirurgie plastique et esthétique
Chambéry - Savoie

Docteur Henry
accueil > questions/réponses

Questions/Réponses

-  La lipoaspiration est-elle le traitement de l’obésité ?

Non : Chez le sujet obèse, le régime est le principal traitement. Il doit être associé à un exercice physique régulier. Mais la lipoaspiration peut permettre d’améliorer la silhouette de ce patient et de relancer un régime qui a été abandonné.

-  Existe-t-il des interventions qui sont prises en charge par  la caisse d’assurance maladie ?

Oui : dans certains cas, la caisse d’assurance maladie peut prendre en charge une partie des frais (hypertrophie mammaire avec résection de plus de 300 gr par sein, absence complète de développement des seins chez la femme, développement exagéré des seins chez l’homme, ventre en besace recouvrant le pubis, oreilles décollées chez l'enfant , nez dévié après un traumatisme associé à un trouble respiratoire).

Un dépassement d’honoraire vous sera demandé par votre chirurgien: ce montant peut être remboursé en partie, en totalité ou pas du tout par votre mutuelle (Il dépend du contrat que vous avez souscrit).

En revanche, la chirurgie esthétique n’est pas du tout prise en charge ni pas la caisse d’assurance maladie, ni par votre mutuelle.

-  Peut-on bénéficier d’un arrêt de travail après une intervention chirurgicale ?

Oui : dans certains cas, lorsqu’une intervention chirurgicale est prise en charge par la caisse d’assurance maladie, un arrêt de travail vous sera prescrit et pris en charge par la caisse primaire d’assurance maladie.

Mais dans le cas de chirurgie esthétique, aucun arrêt de travail ne pourra être prescrit, il faudra prendre des congés pour pallier votre interruption de travail.

-  Existe-il une limite d’âge pour subir une intervention de chirurgie esthétique ?

Non : En fait chez un sujet jeune, il faut que l’adolescent(e) ait fini sa croissance et que sa demande soit motivée et réelle.  Et chez un patient âgé, il faut que celui-ci (ou celle-ci) soit en bonne santé, ne présente aucune contre indication anesthésique et que le bénéfice de l’intervention soit bien supérieur aux risques opératoires.

- Doit-on subir une intervention de chirurgie esthétique pour satisfaire ou séduire son conjoint ?

Non : La chirurgie esthétique doit être une démarche personnelle de la part du patient. C'est lui qui subit l'intervention chirurgicale avec ses risques opératoires. Un acte motivé par l'entourage - et donc non désiré - peut entraîner une déception, même si l'opération a été parfaitement réalisée.

- Est -ce qu’un acte de chirurgie esthétique ne laisse pas de cicatrice ?

Faux : Tout acte chirurgical laisse une trace plus ou moins visible. Le savoir-faire du chirurgien plasticien est de réaliser une cicatrice la plus petite possible, de la placer au bon endroit, de l’orienter dans le bon sens, et de fermer avec des fils placés sous la peau.

- Est-ce que je peux garder mes prothèses mammaires toute la vie ?

Non : Les prothèses ont une enveloppe qui va subir une usure normale. C'est pour cela qu'il est recommandé de les changer tous les 10 à 12 ans. Au-delà, il y a un risque de rupture pouvant entrainer la migration de silicone à distance. Le geste chirurgical sur une prothèse rompue est bien plus difficile que si la prothèse est intacte, et les suites postopératoires sont plus longues.

- Faut-il arrêter la pilule avant une intervention de chirurgie esthétique?

Oui : Et il est préférable de l’arrêter pour toutes les interventions qui comportent un risque de survenue de phlébite (chirurgie de l’abdomen, body lift, hypertrophie mammaire, lipoaspiration). Cet arrêt doit survenir un mois avant l’intervention et se poursuivre le mois suivant.

- Existe-t-il des risques de complication d’un acte de chirurgie esthétique ?

Oui : Toute intervention chirurgicale comporte un risque opératoire. Ce risque est en partie apprécié lors de la consultation avec votre chirurgien plasticien et peut être évité grâce à son expérience et lorsque l’indication chirurgicale est bien posée.

Certains risques ne sont pas prévisibles (comme par exemple l’évolution d’une cicatrice, la survenue de coque après la pose de prothèses mammaires) et doivent être expliqués par votre chirurgien lors de la consultation.

- Faut-il arrêter de fumer avant une intervention chirurgicale ?

Oui : certains constituants du tabac ont des effets sur le diamètre des vaisseaux (diminution) ce qui peut provoquer des complications cicatricielles notamment à type de retard de cicatrisation ou de nécrose cutanée .Il est donc préférable d'arrêter de fumer 2 à 3 mois avant l'intervention puis un mois après .