Dr. Jean-François HENRY - Chirurgie plastique et esthétique
Chambéry - Savoie

Docteur Henry

Chirurgie réparatrice - Seins

RECONSTRUCTION DU SEIN

Ce qu'il faut savoir

Une demande de reconstruction du sein fait partie intégrante du traitement du cancer du sein. Elle est tout à fait légitime (psychologiquement et esthétiquement) après une mastectomiemême si elle n'est pas obligatoire: certaines femmes préfèrent recourir à une prothèse externe plutôt qu'à un nouveau geste chirurgical.

Le moment le plus favorable pour réaliser cette reconstruction dépend des traitements complémentaires (radiothérapie, chimiothérapie) éventuellement associés à l'ablation de la tumeur et ne peut donc être décidé qu'après concertation entre le gynécologue, le médecin oncologue et le chirurgien plasticien.

Lorsqu'il n'est pas prévu de traitement complémentaire, on peut envisager une "reconstruction immédiate": la première étape de la reconstruction du sein est alors mise en œuvre en même temps que la mastectomie.

Dans les autres cas, la reconstruction mammaire est "différée" ou "secondaire" (un an après une radiothérapie par exemple) et se déroule en deux ou trois temps opératoires:

d'abord, recréer la forme et le volume général du sein.

effectuer ensuite (si nécessaire) des retouches sur le sein reconstruit et réduire (ou remonter) l'autre sein pour obtenir la symétrie la plus harmonieuse possible.

reconstruire enfin la plaque aréolo-mamelonnaire.

Les différentes techniques

Plusieurs procédés chirurgicaux sont possibles (et peuvent être associés) en fonction de l'état de la peau du thorax, du sein restant et d'éventuelles cicatrices:

pour la reconstruction du volume du sein: les prothèses mammaires (seules, avec ou sans lambeau cutané abdominal),  "lambeau de grand dorsal" avec ou sans prothèse, lambeau de grand droit de l'abdomenlipomodelage ou lipostructure (transfert de graisse autologue) et plus rarement transferts libres microchirurgicaux (lambeau de muscle de l'abdomen ( DIEP), de la fesse, de la face interne de la cuisse ...).

pour la reconstruction de l'aréole et du mamelon: lorsque le sein reconstruit a atteint sa forme définitive, on peut alors procéder à une greffe de peau (ou à un tatouage) pour reconstruire l'aréole, au mamelon sain ou à un lambeau de peau prélevé sur le sein reconstruit pour récréer le mamelon.

Coût et prise en charge

Sauf (en l'état des textes en vigueur) pour la lipostructure, les différents actes de chirurgie et d'anesthésie nécessaires à la reconstruction d'un sein sont pris en charge par l'assurance maladie. Les praticiens "à honoraires libres" ou de "secteur II" ont le droit d'appliquer des tarifs différents (ou dépassements d'honoraires) éventuellement remboursés par les mutuelles selon le contrat choisi (sur la base d'un devis détaillé établi avant chaque intervention).

(résumé de la fiche détaillée remise par le Dr. Henry lors d'une consultation)

Lexique des termes médicaux: cliquer ici

Voir la galerie photos