Dr. Jean-François HENRY - Chirurgie plastique et esthétique
Chambéry - Savoie

Docteur Henry
accueil chirurgie réparatrice peau chirurgie des cicatrices

Chirurgie réparatrice - Peau - Chirurgie des cicatrices

Définition. A part les lésions très mineures qui ne concernent que la partie superficielle de la peau (l'épiderme), chaque blessure (qu'elle soit la conséquence d'un accident, d'un acte chirurgical ou d'une maladie) engendre une cicatrice plus ou moins importante - et plus ou moins esthétique - quand elle traverse le derme. L'objet de la chirurgie cutanée est de remplacer une cicatrice "gênante" par une nouvelle cicatrice plus discrète. Ce qui n'est possible qu'un à deux ans après la fin de la cicatrisation, et n'est licite que dans les cas de cicatrice inesthétique, de cicatrice rétractile (recroquevillée, très disgracieuse et gênante pour certains mouvements) de cicatrice ulcérée (très fragile et donc en permanence écorchée) ou de cicatrice chéloïdienne (inflammatoire, rouge, douloureuse et gonflée). Pour la cicatrice hypertrophique (rouge, sensible, un peu épaisse), un traitement médical associant une compression et des applications ou injections de corticoïdes localement suffira.

Objectifs et principes. Dans les cas les plus simples, il suffit d'enlever la cicatrice défectueuse avant de la refermer avec la meilleure technique de suture. Parfois, il est nécessaire d'avoir recours à un tracé d'incision spécial pour briser l'axe de la cicatrice initiale et le réorienter au mieux en fonction des lignes de tension naturelle de la peau. Pour les cicatrices plus étendues, plusieurs techniques peuvent être employées, seules ou en association (excision en plusieurs fois, greffe de peau, plastie locale ou expansion cutanée).

Intervention, anesthésie et hospitalisation. Selon les cas, l'intervention pourra se faire en cabinet avec anesthésie locale, ou à l'hôpital : en "externe" (le temps de l'opération) ou en "ambulatoire" (le temps d'une journée) sous anesthésie locale ou "vigile" (avec tranquillisants). L'hospitalisation et l'anesthésie générale restent exceptionnelles pour ce type de chirurgie.

Suites opératoires. Un certain inconfort peut se manifester les jours suivants, et la prudence recommande de ne pas trop solliciter la zone opérée. Quand ils ne sont pas résorbables, les fils sont retirés 7 à 15 jours après selon la localisation. Une protection solaire est indispensable afin d'éviter toute pigmentation de la cicatrice.

(Résumé de la fiche détaillée remise par le Dr. Henry lors d'une consultation)

Lexique des termes médicaux: cliquer ici

Voir la galerie photos