Dr. Jean-François HENRY - Chirurgie plastique et esthétique
Chambéry - Savoie

Docteur Henry
accueil chirurgie intime nymphoplastie

Chirurgie intime - Nymphoplastie de réduction 

Définition. Apparue le plus souvent à la puberté (voire après un accouchement ou à la ménopause) l'hypertrophie des petites lèvres peut entraîner diverses formes de gêne: psychologique, vestimentaire, dans la pratique de certains sports ou lors des rapports sexuels. Des troubles susceptibles de justifier une intervention chirurgicale partiellement prise en charge par l'assurance maladie au titre de la chirurgie plastique, et qui ne nécessite pas d'arrêt de travail.

Objectifs et principes. L’intervention (appelée nymphoplastie de réduction) réalise l'ablation de la muqueuse en excès: la technique la plus simple (modulable et sûre à la fois)  consiste en une résection à la demande selon un dessin préétabli et personnalisé. Praticable chez une femme adulte sans limite d'âge, une nymphoplastie n'a aucune conséquence négative ultérieure sur les rapports sexuels.

Intervention, anesthésie et hospitalisation. D'une durée de 20 à 60 minutes, l'intervention est pratiquée sous anesthésie vigile (anesthésie locale approfondie par des tranquillisants) en hospitalisation ambulatoire (c'est à dire avec sortie le jour même).

Suites. Gonflement et ecchymoses (sans hématome) sont habituels et un saignement minime peut se manifester pendant 1 à 2 jours. Les suites sont en général peu douloureuses. Les fils de suture se résorbent en 2 à 3 semaines et il est conseillé d'attendre un mois et demi avant une reprise progressive de l'activité sexuelle.

(résumé de la fiche détaillée remise par le Dr. Henry lors d'une consultation)

Lexique des termes médicaux : cliquez ici

Voir la galerie photos