Dr. Jean-François HENRY - Chirurgie plastique et esthétique
Chambéry - Savoie

Docteur Henry

Chirurgie esthétique - Seins - Petits seins - Lipomodelage ou Lipostructure 

Définition. L'hypotrophie mammaire (seins insuffisamment développés par rapport à la morphologie de la patiente) peut intervenir dès la puberté,  après un amaigrissement important ou une grossesse, être isolée ou associée à une ptose (affaissement de la glande mammaire).                                              

Souvent mal acceptée physiquement et psychologiquement, elle peut être corrigée de diverses manières.

Lorsqu'une femme ne veut pas - ou plus - de prothèses et qu'elle se satisfait d'une augmentation modérée du volume et du galbe de ses seins, la lipostructure (ou lipomodelage, lipo-filling, transfert de graisse ou greffe adipocytaire) sera un procédé chirurgical adapté en l’absence d’antécédents familiaux de cancer du sein.

S'agissant de chirurgie esthétique, cette intervention ne peut être prise en charge par la Caisse d'Assurance Maladie.                                                                                

S'il n'existe actuellement aucun argument probant permettant de penser qu'une lipostructure peut favoriser l'apparition d'un cancer du sein, elle ne peut en revanche empêcher sa survenue: d'où la nécessité d'un bilan clinique et radiologique avant toute intervention, puis chaque année suivante pendant au moins 3 ans.

Cette technique est à éviter chez des femmes ayant des antécédents de cancer du sein.

Le volume de graisse réinjectée dans les seins varie dans le temps en fonction du poids de la patiente.

Cette technique chirurgicale est surtout indiquée pour des augmentations mammaires modérées

Objectifs et principes. Une lipoaspiration des zones à prélever précède une centrifugation des cellules graisseuses et leur injection avec des canules très fines dans les différents plans du sein à partir de petites incisions.

Intervention, anesthésie et hospitalisation. En fonction du nombre de sites de prélèvement et de la quantité de graisse à réinjecter, l'intervention peut durer de 1 à 3 heures, sous anesthésie générale, et donne lieu à une hospitalisation de 12 à 24h.

Suites. Généralement modérées, les douleurs sont surtout ressenties au niveau des sites de prélèvement. oedème et ecchymoses se résorbent en deux à trois semaines pendant lesquelles les seins sont tendus, avant de s'assouplir.

(résumé de la fiche détaillée remise par le Dr. Henry lors d'une consultation)

Lexique des termes médicaux: cliquer ici

Voir galerie photos